Mardi d’Assézat – 14 Décembre 2010 – Pierre Henri GOUYON : Evolution, génétique et biodiversité

Conférence par Pierre-Henri GOUYON Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle, à l’AgroParisTech & à Sciences Po Hôtel d’Assézat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz Mardi 14 décembre 2010 à 17h30 La théorie de l’évolution lancée par Darwin il y a 150 ans constitue aujourd’hui la base de la biologie contemporaine. Pour qu’elle atteigne une pleine maturité, il a fallu y adjoindre diverses découvertes, à commencer par celles de la génétique. Dans son état actuel, cette théorie répond à de nombreuses questions, scientifiques et philosophiques et, bien sûr, en pose de nouvelles. Elle a, de plus, donné naissance à de nombreux champs disciplinaires : l’écologie, la génétique, la sociobiologie, l’idée même de biodiversité sont issues de cette théorie qui affirme l’unité du Vivant et permet d’agir sur lui. Cependant, elle pose de nombreux problèmes à la société, a servi de fondement à des idéologies ignobles et est refusée aussi bien par des extrémistes religieux que par certaines idéologies… Où en est-on aujourd’hui de la compréhension du monde vivant ? et de nos actions sur lui ? Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...

Mardi d’Assézat – 23 Novembre 2010 – Jean VERDIER : Stratégie de l’eau et sécurité alimentaire mondiale.

Conférence par Jean VERDIER Ingénieur général honoraire du génie rural, des eaux et des forêts Vice-président de l’Association française pour l’eau, l’irrigation et le drainage (Afeid) Hôtel d’Assézat Salle Clémence Isaure, rue de Metz (Entrée gratuite) Mardi 23 novembre 2010 à 17 h 30 L’agriculture concerne la presque totalité des consommations d’eau liées aux activités humaines : 7200km3 par an contre 150km3 pour les autres activités humaines. Les plantes cultivées et les animaux d’élevage ont des besoins en eau qui peuvent être très différents. Et selon l’abondance ou la rareté de l’eau disponible en telle ou telle région climatique de la planète ces productions agricoles sont à développer ou à échanger avec des régions mieux pourvues en eau. On dira alors que le produit agricole importé dans une région à faible ressource en eau donne lieu à un transfert d’eau virtuelle représentant une économie d’eau locale et réciproquement. Aujourd’hui on évalue ces transferts d’eau virtuelle à 1000km3 par an, parfois sur de longues distances. Du fait de l’augmentation de la population mondiale, de la recherche d’une meilleure sécurité alimentaire, des fortes tensions sur le partage des ressources en eau, du changement climatique etc…, pour toutes ces raisons les échanges agricoles ne pourront qu’augmenter à l’avenir et il faudra prendre en considération ce genre de critère de gestion des ressources rares qu’est l’eau virtuelle. Toutefois le développement nécessaire des échanges mondiaux des produits agricoles dépasse la seule question de l’affectation des ressources en eau : citons les ressources en terre, les ressources énergétiques d’origine agricole, les politiques agricoles etc… Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de...
Lire la suite...

Mardi d’Assézat – 12 Octobre 2010 – François BORDES : Les académies et la photographie à Toulouse au 19ème siècle : l’exemple d’Eugène Trutat (1840 – 1910)

« Exposition de géographie : gonflement du ballon », Toulouse, 1884. Conférence par François BORDES Conservateur en chef du Patrimoine Directeur des Archives municipales de Toulouse Hôtel d’Assézat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz Mardi 12 octobre 2010 à 17h30 Les académies toulousaines, et en particulier l’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres, ont joué un rôle important dans l’histoire de la photographie toulousaine. Certains de leurs membres, souvent passionnés par ce nouveau médium, n’en ont pas toujours été de simples utilisateurs passifs, mais ont également contribué à son amélioration et à sa diffusion. C’est le cas d’Eugène Trutat, conservateur puis directeur du Muséum d’histoire naturelle, fondateur de plusieurs sociétés savantes et membre de nombre d’autres, qui apparaît comme un véritable apôtre de la photographie scientifique et un pionnier de l’éducation par l’image. Les milliers de plaques photographiques qui sont conservées au Muséum, à la Bibliothèque d’étude et du patrimoine et aux Archives municipales de Toulouse permettent d’apprécier le rôle de celui dont Jean Dieuzaide disait : «l’ histoire de la photographie passe par lui». Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...