Caractéristiques générales de l’électronucléaire français

Conférence par Claude CHAMBU Directeur honoraire de centre de recherche TOTAL Mardi 11 décembre 2012 à 17h30 Hôtel d’Assézat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz Cette conférence se veut une présentation objective et neutre pour faciliter aux auditeurs le suivi des évolutions envisagées pour cette technologie. Après une introduction sur les différentes sources d’énergie et des rappels élémentaires de physique on décrit d’abord les différentes étapes de la fabrication du combustible ; du minerai jusqu’à l’oxyde UOX enrichi à 3,5% en uranium 235. Puis on présente le fonctionnement d’une centrale selon la technologie française PWR. On aborde ensuite les problèmes posés par le combustible usé dont le traitement, spécialité française, aboutit à trois fractions : les uraniums, les plutoniums et les produits de fission. Les deux premières sont recyclées; la deuxième sous forme de combustible MOX qui ne pourra plus être recyclée. La troisième fraction est très radioactive avec des durées de vie qui peuvent être extrêmement longues et il n’y a pas actuellement de solution de stockage définitif; après vitrification ces déchets sont entreposés dans des puits ventilés. Enfin on termine sur les technologies du futur envisageables; d’abord l’EPR puis les réacteurs à neutrons rapides pour une industrialisation envisageable après 2040 puis la fusion pour éventuellement le prochain siècle. Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...

L’épigénétique – comment réguler l’accès à l’information génétique : une nouvelle voie de recherche contre le cancer

Conférence par Paola B.ARIMONDO Directeur de Recherche CNRS, Unité de Service et de Recherche n°3388 mixte CNRS-Pierre Fabre Mardi 20 novembre 2012 à 17h30, Hôtel d’Assézat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz La séquence d’ADN (acide désoxyribonucléique) contenue dans le noyau d’une cellule contient l’ensemble des informations qui lui sont nécessaires pour synthétiser ses composants et ses acteurs. Toutes les cellules d’un même individu possèdent le même patrimoine génétique, la même séquence d’ADN, mais une cellule du foie va utiliser une certaine partie de cette information et celle du cerveau une autre. Les modifications dites « épigénétiques » sont impliquées dans cette régulation de l’information, c.-à-d. dans le fait qu’une partie soit lue ou non. L’épigénétique désigne ainsi en particulier les modifications chimiques de l’ADN et autour de l’ADN, qui sont réversibles et transmissibles mais qui n’affectent pas la séquence de l’ADN et donc l’information de la cellule. Ces modifications sont impliquées dans tous les processus biologiques, même dans les maladies comme le cancer. De plus, elles sont réversibles et peuvent donc devenir des approches intéressantes en thérapie : dans certains cas l’information dont a besoin la cellule est présente, il faut juste la rendre accessible. Après une introduction sur l’épigénétique, un exemple d’application pour combattre le cancer va être illustré. Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...

Des carottes de poussières pour comprendre le climat

Conférence par Philippe DANDIN Directeur de la Climatologie à Météo-France Hôtel d’Assézat Salle Clémence Isaure, rue de Metz Mardi 16 octobre 2012 à 17h30 Les climatologues s’efforcent de reconstituer les évolutions passées du climat, afin d’en toujours mieux comprendre les mécanismes naturels mais aussi le rôle des activités humaines, et ainsi contribuer a affiner les projections climatiques. Ils trouvent ces informations dans diverses sources anciennes ayant conserve une trace des conditions météorologiques : glaces, sédiments, bois, récits historiques couvrant une période allant de -900.000 ans (carottes de glace en Antarctique) à la Révolution française. Les météorologues traitent une période plus récente, instrumentée. L’ancêtre de Météo-France a été crée sous Napoléon III, à la suite de désastres maritimes, au milieu du 19e siècle. Auparavant, des sociétés savantes avaient également organise des collectes d’observations. De l’information est ainsi potentiellement disponible pour l’ensemble des territoires qui furent sous administration françaises, et notamment pour les anciennes colonies. La France dispose d’une riche histoire météorologique. Le service météorologique est un organisme scientifique très technique et au service de la Nation : plonger dans ses archives est également une plongée dans l’Histoire – sciences, techniques, institutions, relations internationales… Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...

La construction du vivant : le système vasculaire

Conférence par Sylvie LORTHOIS Chargée de Recherches CNRS à l’Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse Hôtel d’Assezat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz Mardi 10 janvier 2012 à 17 h 30 Un réseau vasculaire extraordinairement complexe, composé d’artères, de capillaires et de veines, parcourt l’organisme des vertébrés. Il apporte à chaque cellule l’oxygène et les nutriments nécessaires et permet d’évacuer les déchets métaboliques produits. Ce réseau contient un si grand nombre de branches que les positions de chaque vaisseau ne peuvent pas être codées génétiquement. C’est pourquoi l’influence des forces mécaniques dans la construction du système vasculaire lors du développement embryonnaire fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’attention. En m’appuyant sur les travaux récents de groupes français et internationaux, je mettrai non seulement en évidence le rôle joué par l’écoulement sanguin, déjà reconnu depuis la fin du 19ème siècle, mais aussi celui des contraintes induites par la croissance de l’embryon. Je montrerai comment les résultats obtenus pourraient contribuer, à terme, à définir une nouvelle approche des pathologies impliquant des anomalies du système vasculaire. Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...

Montmaurin, Lespugue : 200.000 ans d’occupation humaine dans les gorges de la Save, de la Seygouade et de leurs environs

Colloque : Un patrimoine menacé
Mardi 19 juin 2012, De 16h à 19h
Hôtel d’Assézat
Salle Clémence Isaure, rue de Metz


Lire la suite...

Le mystère de l’empire Inca sans écriture connue, des noeuds et des cordes

Conférence par Jean-Jacques QUISQUATER Professeur à l’Université de LOUVAIN Hôtel d’Assézat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz Mardi 5 juin 2012 à 17 h 30 L’empire Inca, très centralisé et structuré, est le plus grand empire connu de l’histoire sans écriture. Et ceci, il y a moins de 500 ans. Des traces existent, les quipus (khipus) et les tocapus, mais sans vraiment affirmer que nous les comprenons. Notre exposé visera à donner les bases de compréhension de ces vestiges historiques pour nous intéresser aux recherches récentes. Ces khipus étaient sans doute la base de la comptabilité de l’empire inca, sans écarter cependant la transcription de leur histoire, de légendes, de contes, de poèmes. Mieux, on retrouve des éléments semblables chez les Maoris de la Nouvelle-Zélande, posant globalement la question des liens des peuples dans tout l’Océan Pacifique. Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse Union régionale des ingénieurs et scientifiques de Midi –...
Lire la suite...